Comment agissent les antioxydants ?

Les antioxydants consistent à des composés chimiques, permettant de prévenir la procédure d’oxydation dans notre organisme. Il s’agit des petits combattants, se situant dans notre corps pour combattre quotidiennement l’action des molécules susceptibles à l’oxydation. Alors, comment les antioxydants fonctionnent dans chaque partie de notre organisme ?

Un chasseur de radicaux libres

Les antioxydants combattent efficacement les radicaux libres, qui consistent à des molécules instables dont un électron manque. Leur action sur l’organisme est d’ôter les particules manquantes sur ce dernier afin de compléter les leurs. Cette action engendre alors des effets néfastes et on appelle cette procédure l’oxydation. Heureusement, on peut arrêter ce processus, grâce à l’immobilisation des molécules agressives.

En effet, les antioxydants agissent sur les radicaux libres afin de les rendre inoffensifs. Si le taux des radicaux libres dans notre corps est très élevé, cela entraînera le stress oxydatif. Si vous voulez renforcer efficacement le taux d’antioxydants dans votre corps, vous êtes recommandé de voir cette page.

La lutte contre le vieillissement de la peau

Le taux optimal des antioxydants dans l’organisme permet à la peau de conserver sa santé et sa nature lisse. Dans la majorité du temps, il agit efficacement dans la prévention du vieillissement hâtif de la peau. L’un des antioxydants les plus efficaces pour la peau est la vitamine C. Il s’agit de la raison de l’introduction des vitamines et d’autres antioxydants dans les soins cutanés. En ce sens, l’usage des antioxydants a les effets suivants :

  • Durant la jeunesse, ils permettent de profiter d’une excellente protection de la peau
  • Avec l’âge, ils contribuent à la prévention du stress oxydatif
  • Ils empêchent la dégradation du collagène

Un excellent protecteur contre les maladies

Les antioxydants disposent des effets protecteurs pour la santé, tels que les maladies cancéreuses, neuro-dégénératives et cardio-vasculaires. Notre alimentation quotidienne ne nous permet pas d’apporter les antioxydants végétaux nécessaires à la protection des maladies. Cela concerne particulièrement les caroténoïdes et les polyphénols et sa consommation en complément est indispensable afin d’optimiser le niveau protecteur.

Par ailleurs, la consommation des fruits et légumes colorés et astringents aide davantage à l’augmentation de la concentration des antioxydants. Il est alors indispensable de consommer des aliments riches en vitamine C ainsi qu’en vitamine E. Souvent, il contribue à l’atténuation des inflammations au niveau des articulations et des tissus musculaires, particulièrement chez les sportifs.

Les deux types d’actions antioxydatives

Premièrement, il existe les antioxydants anti-radicalaires ou primaires. Il s’agit des molécules qui sont en mesure de stopper les radicaux lipidiques entraînés par la transmission d’un hydrogène. Elles se composent particulièrement des phénols, comme les antioxydants de synthèse, des tocophérols, des flavonoïdes ainsi que d’autres.

Deuxièmement, on trouve également les antioxydants préventifs ou secondaires. Ces molécules agissent efficacement sur les agents qui favorisent l’oxydation. Elles entraînent la chélation au niveau des ions métalliques, notamment certains phénols, l’acide citrique et l’EDTA. Elles contribuent davantage à la régulation de l’oxygène ainsi qu’à la désactivation de l’oxygène singulet.

Dans ces étapes, ils aident à la prévention des différentes maladies et au ralentissement des effets liés à l’âge.