Nutrition pour les personnes agées : ce qu’il faut surveiller

Manger n’est pas seulement une question d’alimentation, c’est aussi prendre soin de votre santé et du bien-être de votre corps, à tout âge. Adopter de bonnes habitudes dès le plus jeune âge nous permet de faire face à toutes les phases de la vie, mais nous devons être conscients que nos besoins changent avec l’âge. C’est pourquoi l’alimentation des personnes âgées présente des caractéristiques spécifiques et constitue un facteur clé pour aborder la vieillesse de la meilleure façon possible. Dans cet article, nous verrons quels critères doivent être utilisés pour choisir ce qu’il faut manger, quels nutriments ne doivent pas manquer dans les repas quotidiens et quels aliments, par contre, il vaut mieux éviter, tant en général que dans des cas particuliers, comme l’allaitement ou le manque d’appétit.

CE QUI CHANGE QUAND LE CORPS VIEILLIT

Lorsque nous parlons de vieillissement, il est toujours bon de se rappeler qu’il s’agit d’un processus normal qui implique notre organisme, tant au niveau psychologique que physique. Il ne s’agit donc pas d’une maladie, mais d’une condition que nous remplissons tous, et pour cette raison, elle doit être vécue pleinement, comme toute autre phase de la vie. Parmi les changements qui sont déclenchés, beaucoup ont un effet direct sur les besoins nutritionnels et en général sur l’alimentation : l’un d’entre eux est la perte du sens du goût, qui peut conduire à la cuisson d’aliments plus salés, nuisibles à la santé. Il y a ensuite la capacité réduite du corps à absorber et à utiliser les vitamines et les minéraux, influencée dans certains cas par les traitements médicamenteux des maladies cardiaques ou neurologiques, ou même des problèmes liés au système digestif. De plus, les médicaments pris peuvent affecter l’appétit, vous exposant ainsi au risque de malnutrition. Pour ces raisons et bien d’autres encore, l’alimentation des personnes âgées est un facteur qui peut plus que jamais influencer la qualité de vie : une prise de conscience qui doit être présente tant chez la personne directement concernée que dans sa famille.

QUELS SONT LES NUTRIMENTS QUI NE DEVRAIENT PAS MANQUER ?

L’alimentation des personnes âgées joue également un rôle important dans la prévention des maladies et des troubles typiques de la vieillesse. Une alimentation adéquate doit partir de la variété et de la simplicité des ingrédients, afin de construire un régime équilibré mais léger, qui n’alourdit pas le corps, tout en lui apportant tout ce dont il a besoin.
En particulier, il est important de consommer
  • les fibres, qui ont un effet bénéfique sur le système digestif. Il est donc recommandé d’utiliser des céréales complètes, des fruits et légumes et des légumineuses ;
  • les vitamines, en particulier la D et la B12, qui peuvent être introduites avec les œufs, le poisson, les produits laitiers, la viande.
  • les minéraux, tels que le potassium et le calcium.
Pour garantir une quantité adéquate de protéines, les experts recommandent de manger alternativement des légumineuses ou de la viande blanche deux ou trois fois par semaine, en les complétant avec du poisson, tandis que la viande rouge ne doit pas être consommée plus d’une fois (ou au maximum deux fois) par semaine. La part des glucides peut toutefois être constituée de pâtes, de riz et d’autres céréales.

QUELQUES ALIMENTS À ÉVITER

Comme à d’autres étapes de la vie, il n’est pas bon de parler d’aliments qui sont absolument interdits. Certes, il existe certaines conditions qui nécessitent un contrôle plus étroit du régime alimentaire, par exemple des pathologies comme le diabète, ou la prise de certains médicaments, mais dans ces cas, le médecin de famille ou le spécialiste fournira toutes les informations nécessaires.
En général, ce que disent les experts est valable pour tous les âges, c’est-à-dire qu’il faut trouver le bon équilibre pour rester en forme : comme les personnes âgées ont un métabolisme plus lent et une vie moins active, leurs besoins caloriques diminuent donc par rapport à une personne plus jeune. Il est également judicieux de réduire les sucres simples, les graisses animales et les boissons alcoolisées.

L’IMPORTANCE DE L’HYDRATATION

Comme nous le savons, il est essentiel de boire suffisamment d’eau à tout âge. Chez les personnes âgées, cela peut être plus difficile, car à côté de la diminution du sens du goût, il y a aussi celle de la soif. Les personnes âgées ressentent moins ce stimulus et sont donc plus susceptibles de se déshydrater : un risque auquel contribuent également certains médicaments tels que ceux destinés à réguler la pression artérielle. Quelle est la quantité à boire ? Au moins deux litres ou deux litres et demi d’eau par jour.